Kraken

Ses pieuvres noires aux longues tentacules traversent de nombreux murs dans Paris mais ils ne représentent pas l'essentiel de son oeuvre : la plupart de son temps, le Parisien le passe à dessiner sur feuilles de grands enchevêtrements noirs de personnages minuscules, sorte d'invasion moderne héritée du graffiti et de la BD. Il peint aussi de surprenantes toiles pop, portraits colorés de personnes obèses : « Il y a beaucoup de grâce dans la graisse », explique sans rire Kraken